Mes nuits

Pornichet coucher de soleil

Je peux t’offrir mes nuits, lui disait-elle
Je peux t’aimer au clair de lune,
Et rire dans les étoiles,
Gémir de plaisir dans l’antre de tes bras,
Et me révéler Femme
Au cœur de nos étreintes

Je peux dormir tout contre toi blottie
Quand nos corps épuisés de désir,
Assouvis l’un de l’autre,
N’ont plus d’autre douceur
Que de s’évanouir ensemble
Pour le pays des songes

Je peux t’offrir mes nuits
Mais tu n’auras rien de mes jours
Qu’une danse, un poème,
Un air de bohème
Une fois en passant
En somme, rien qui ne me retienne

Laisse-moi libre et seule, lui disait-elle
Le soleil là-haut nous ramène sur Terre
Bien loin du firmament…
Il n’y a que la nuit que je puisse m’élever,
Me prendre pour une étoile
Qui rêve d’éternité….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *