Ode à une petite fille

petite fille aux dés

Ode à une petite fille…
… Sage comme une image,
Aussi muette que son sourire est doux,
Un peu timide, un peu gracieux,
Un peu discret, un peu joyeux,
Pour tous les rires en cascade
Qui dévalent à l’intérieur

Ode à une jeune princesse…
… qui ne croit plus aux princes
dans les pages du livre
Qu’elle écrit pas à pas,
Qu’elle murmure chaque jour,
Mais qui rêve du sien,
Comme on rêve de son Roi

Ode à une femme-enfant…
… Bien plus enfant que femme,
Bien plus femme que enfant,
tant sont inscrits en elle
les rires balançoires
autant que les rires caresses,
sur son visage d’ange

Ode à une grande rêveuse…
… dont les rêves volent haut,
dont les mots chantent tout bas,
de hasard en hasard,
de désir en désir,
et que pourtant peut-être
toi tu entends si bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *