Les tourbillons du monde

Tant de choses ont changé Dans ce monde que j'aimais
landscape-gccd7e16e6_1920

Tant de choses ont changé
Dans ce monde que j’aimais
Tant de choses ont bougé
Dans cette vie adorée

J’ai peur de tous ces tourbillons
Qui font sombrer l’Humanité
Entre rejets de l’Autre
Et blessures du Vivant,

J’ai peur des connexions rapides
D’un monde désincarné virtuel
Qui abat des frontières
Mais qui en crée tant d’autres

Viens, prends ma main,
Allons par les chemins
Observer les oiseaux
Nous regarder d’en haut

Que voient-ils de nous
Depuis l’azur sauvage,
Que perçoivent-ils
De nos pas malhabiles?

Viens, prends ma main,
Allons par les chemins,
Suivre la caresse du vent,
Et danser notre vie

Il y a des voix plus douces
Que celles de nos écrans
Entends-tu le chant des mères,
Veilleuses d’univers

Elles disent leurs espérances
Pour un monde meilleur
Et n’ignorent rien pourtant
Des écueils de la route…

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.