A,O,L,S,A,G… forever…

Brocéliande septembre 2017

Le monde est tellement vaste
Que mon cœur a semé des amis
Aux quatre vents du globe…

J’ai des frères et sœurs de plume
Qui disent les mots
Que je n’écrirai pas,
Et qui accueillent les miens
Comme un baume de douceur,
Sur leurs blessures de cœur

J’ai des sœurs et frères de tambour
Aussi rieurs que je ne le suis,
Aussi légers que peuvent l’être mes pas,
Quand nous vibrons
Sous les coups des mailloches
Au rythme de nos cœurs

J’ai des frères et sœurs de thé
Avec lesquels il fait bon vivre
Et partager un instant de délice
Infiniment précieux,
Infiniment joyeux,
De cœur à cœur…

J’ai des sœurs et frères de danse
Avec lesquelles je tourbillonne
Emportée par la vie
Qui n’en finit pas de renaître
Et de nous entraîner dans la ronde,
À cœur et corps perdus

J’ai des frères et sœurs d’armes,
Guère plus armés que je ne le suis,
Pour nous frayer un chemin
Vers la guérison
Et ouvrir doucement
La porte de nos cœurs

J’ai des sœurs et frères de misère
Pour partager nos peines,
Quand nos cœurs débordent de tristesse
Et des frères et sœurs de joie
Pour rire à gorge déployée
Quand le printemps revient

J’ai des frères et sœurs d’âme
Avec lesquels je dialogue
Avec les yeux du cœur
Quand mon regard s’abîme
Dans la profondeur du leur,
Dans la douceur de l’échange

Mais j’ai aussi
Trois sœurs et deux frères de sang
Que j’aimerai toute ma vie,
À la vie à la mort
Comme disent les enfants
Du fond de mon grand cœur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *