La malle aux souvenirs

Porto Santo, Madère

À petits pas, à pas feutrés,
J’ai plongé dans la malle aux souvenirs,
Tous n’étaient pas si doux,
Certains sont venus me râper la joue
De leur velours rêche ; j’aurais dû fuir…

À petits pas, à pas timides,
J’ai quand même voulu savoir
Ce que me racontait mon histoire
Comprendre celle que je suis
Et les choix que je fis

À petits pas, à pas de loup,
J’ai mis mon nez dans le passé,
Ça m’a pris un temps fou
Pour démêler les fils entremêlés
De toutes mes émotions,

À petits pas, à pas rêveurs,
J’ai quand même fini par trouver
Des fils couleur miel
Qui m’ont murmuré à l’oreille
Ce que j’avais oublié comme saveurs

À petits pas, à pas dansants,
Je suis repartie plus légère,
Et j’ai laissé la malle ouverte,
Pour y déposer en passant
Mes nouvelles découvertes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *