La ronde des funambules

Le ciel était noir d’étourneaux

Le ciel était noir d’étourneaux, Le vent d’automne caressait tes cheveux Tu m’as regardé, tu m’as souri, Peut-être que tu m’as embrassé J’étais serein, j’étais heureux J’étais fou, tu étais… Poursuivre la lecture de Le ciel était noir d’étourneaux