Rechercher
  • annemarkyse

Visages


Voici un dessin réalisé à 6 ans

Et un poème écrit à 18 ans :


Ce soir, l’eau de la mer avait le visage

D’un iceberg blanc qui heurta le sillage

De la fragile barque des hommes

Ils avaient pris place à bord en chantant

Pour un pari si fou contre le temps

Un oubli : ils n’étaient que des hommes


Ce soir, la mère avait de l’eau le visage

Dans ses bras, elle berçait ses enfants si sages…

Ils dormaient au creux de son coeur

Et bientôt dormiraient ailleurs

Là où les rêves ne sont plus rêves :

C’est là où le jour se lève…


Ce soir, l’amour avait de l’eau le visage

Ils s’envoleraient pour le plus beau voyage,

Sur le plus grand vaisseau de lumière…

Vers l’étoile montent leurs prières

De jeunes amants qui ont soif de paix

Et se grisent du vent d’éternité…


Ce soir, la mort avait de l’eau le visage

Elle serait le gouffre, elle était passage…

Les corps se gèlent et les yeux bleus se noient

En buvant l’eau pour la dernière fois

L’écorce gèle au fond de l’océan

Et l’épave gît sur le sable blanc


Ce soir-là, l’âme avait de l’eau le visage

Elle a compris qu’elle vogue au-delà des âges…

Elle ne fera pas naufrage

Le temps a tourné la page

Allez de l’avant, vers demain

La vie est au bout du chemin…

21 vues
  • Facebook

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com