Rechercher
  • annemarkyse

Fan de l'ombre


Pour Lynda Lemay


Tes chansons résonnent dans ma vie

Comme si tes mots étaient les miens

Comme si tes joies étaient les miennes

Comme si tes douleurs perçaient ma chair

Et tes fantasmes trouaient mon air

Mais dans ma vie à moi, personne ne te connaît

Comme je peux te connaître

Personne ne murmure comme moi

Tes moindres p’tits refrains

Personne ne devine à quel point

Mon cœur est plein du tien


De l’ombre ou de la lumière, qu’est-ce qui fait le plus mal, Ce demi jour obscur, où le moindre rayon aveugle

Ou bien ce grand soleil qui nous brûle les ailes ?


Moi je suis ta fan de l’ombre, et je rêve de lumière,

Qu’un peu de ma vie éclabousse la tienne

Qu’un peu de mes soupirs viennent mourir contre toi,

Comme la vague sur la grève,

Comme le nuage sur la montagne,

Oui, je rêve que mes mots soient les tiens

Que mes douleurs percent ta chair

Car dans ta vie à toi, personne ne me connaît,

Je ne suis même pas un courant d’air,

Je ne suis ni vague ni nuage


De l’ombre ou de la lumière, qu’est-ce qui fait le plus mal, Ce demi jour obscur, où le moindre rayon aveugle

Ou bien ce grand soleil qui nous brûle les ailes ?


Mais qu’est-ce que ça peut bien faire

Que tu me connaisses, que tu me parles ?

Qu’est-ce que j’y gagnerais à gagner ta confiance,

À entrer dans ta vie par la toute petite porte,

En laissant à l’orée les fans de toute sorte,

Est-ce qu’on est mieux dans ta lumière,

Est-ce qu’on vit mieux sous les sunlights ?

C’est que tu me donnes tellement

Et que tu ne le sais même pas,

C’est que je voudrais te donner aussi… … Une parcelle d’amitié…


De l’ombre ou de la lumière, qu’est-ce qui fait le plus mal, Ce demi jour obscur, où le moindre rayon aveugle

Ou bien ce grand soleil qui nous brûle les ailes ?


Et même le jour où tu ne seras plus là,

S’il faut qu’ce foutu jour arrive,

Que ce soit le plus tard possible,

Ce jour-là, moi, je n’aurai pas le droit

De porter ton deuil vraiment,

Comme la maîtresse de second plan

Comme l’éternel trésor caché,

Celle qui a aimé en silence,

Et devra souffrir en silence,

Parce que personne ne la connaît…


De l’ombre ou de la lumière, qu’est-ce qui fait le plus mal, Ce demi jour obscur, où le moindre rayon aveugle

Ou bien ce grand soleil qui nous brûle les ailes ?


Anne Markyse

Le 22 janvier 2014

26 vues
  • Facebook

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com