Rechercher
  • annemarkyse

Automne


Les allées d’automne inondées de lumière

Sont pour mon cœur las une douce retraite

Ah ! Oublier pour un temps les rancoeurs d’hier

Et, sous l’arbre, apaisée, rêver… peut-être ?


Le vent effeuille les rides de mon âme

Et mon cœur gémit, mélancolique et triste

Mes rameaux tremblent. Au loin, le cerf qui brame

Vient rompre la nuit de sa plainte sinistre.


Les oiseaux se sont tus, les fleurs se sont fanées

Tout dort silencieux. Le temps s’est arrêté.

Mais mon cœur bat encore d’un rythme obstiné

Il aime à rappeler son vœu d’éternité.


Portée par le vent, je marche solitaire

Je songe au germe qui mûrit sous la terre

À cette vie qui sommeille en attendant le jour,

À l’enfant qui déjà ne rêve que d’Amour...

(Photographie de Anne Markyse)

6 vues
  • Facebook

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com